Du bon sens ! du pragmatisme et surtout plus de perte de temps !

𝐇𝐄𝐋𝐏 !! 🩺 👩‍⚕ 👨‍⚕ 💉


👉 Bonjour nous ne savons plus 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐟𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐞𝐧𝐭𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞 𝐥𝐞 𝐛𝐨𝐧 𝐬𝐞𝐧𝐬 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐩𝐫𝐚𝐠𝐦𝐚𝐭𝐢𝐬𝐦𝐞 pour réussir à vacciner en urgence par les médecins qui connaissent les patients dialysés (les plus à risques possibles) et qui viennent 𝟑 𝐱/ 𝐬𝐞𝐦𝐚𝐢𝐧𝐞 𝐚̀ 𝐥’𝐡𝐨̂𝐩𝐢𝐭𝐚𝐥.

C’est pas dans 𝟐 𝐦𝐨𝐢𝐬 mais maintenant qu’il faut agir ! et pas en les envoyant dans un vaccinodrome ( absolument incohérent ) Faites nous confiance en 3 jours ils sont vaccinés.

Diminuer l’impact économique et sanitaire de la crise c’est protéger cette population qui à 𝟏𝟏 𝐚̀ 𝟏𝟒 𝐱 plus de risque de se faire hospitaliser !!

#GNFB#NBVN#AGIR#VACCIN#dialyse#néphrologie#COVID19

Lettre ouverte au monde politique concernant l’urgence de la vaccination des patients dialysés chroniques et des transplantés rénaux.

Monsieur le Ministre Vandenbroucke,

Madame le Ministre Morreale,

Monsieur le Ministre Maron,

Madame Carole Schirvel

Monsieur le Professeur Englert,

Par la présente, le groupement des néphrologues francophones de Belgique (GNFB) souhaite attirer votre attention sur des patients dont on parle trop peu, à savoir les personnes dialysées chroniques et transplantées rénales.

En janvier 2020, la Belgique comptait 8537 patients dialysés et 6648 patients transplantés.1 A ce jour, il n’existe aucune disposition particulière les concernant pour la vaccination. Or, il a été largement démontré sur les derniers mois que ces patients faisaient partie d’une catégorie à très haut risque de développer des complications sévères de l’infection à SARS-CoV-2.

En effet, une étude américaine2 a démontré que la dialyse chronique et la transplantation rénale étaient les facteurs de risque les plus importants d’hospitalisation pour un patient infecté par le SARS-CoV-2. Ce risque était 11x supérieur pour un patient dialysé et 14x supérieur pour un patient transplanté rénal, comparé à une population sans comorbidité. Cette augmentation du risque était bien plus importante que celle observée pour d’autres maladies sévères comme l’insuffisance cardiaque (x 3,8) ou la maladie pulmonaire chronique obstructive (x 2,54).

Les patient dialysés sont souvent âgés et présentent de nombreuses comorbidités (hypertension artérielle, maladie cardiovasculaire, diabète,…). De plus, il est impossible de les confiner au domicile ; le traitement par dialyse en centre imposant à ces patients de réaliser des allers-retours avec l’hôpital plusieurs fois par semaine, ce qui est en outre associé à un contact régulier avec d’autres patients lors des transports et des séances de dialyse. Les patients transplantés rénaux sont également des patients à haut risque compte tenu de leur prise journalière de médicaments immunosuppresseurs (altérant le bon fonctionnement de leur système immunitaire) et de leurs comorbidités.

Depuis le début de cette crise, les néphrologues et leurs équipes ont fait preuve d’une grande faculté d’adaptation et de créativité pour gérer au mieux la crise et protéger leurs patients : consultations téléphoniques, adaptation des horaires de dialyses pour limiter les contacts, rationalisation des transports des patients, application strictes de mesures barrières pour le personnel soignant et les patients.

Malgré toutes ces dispositions, 7.9 % des patients dialysés chroniques en Belgique Francophone ont été infectés par le SARS-CoV-2 lors de la première vague avec une mortalité observée de 18 %.3 Par ailleurs, une étude européenne ayant analysé les données de la première vague -et à laquelle de nombreux centres belges ont participé- a montré une mortalité à 28 jours post-infection de 21.3% et de 25% chez les patients dialysés chroniques et transplantés rénaux, respectivement.4

Peu de données sont actuellement disponibles concernant la deuxième vague. Néanmoins, une étude rétrospective monocentrique réalisée aux cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles a montré que les transplantés rénaux hospitalisés pour COVID-19 lors de la deuxième vague avaient un taux d’admission aux soins intensifs de 44% et un taux de mortalité de 22%.5

Compte tenu de ces différents éléments, il nous parait indispensable de donner à ces patients un accès rapide à la vaccination. La Société Francophone de Transplantation (SFT) et la Société Francophone de Néphrologie Dialyse et Transplantation (SFNDT) ont d’ailleurs émis un avis recommandant « fortement de proposer au plus tôt la vaccination contre la COVID-19 aux patients transplantés d’organes solides, particulièrement exposés aux formes graves de COVID-19 ». 6

Nous vous remercions d’avance toute l’attention que vous accorderez à la présente lettre.

Dr Jean-Marc Desmet. Dr Arnaud Devresse. Dr Thomas Baudoux

Président du GNFB. Vice-Président (Transplantation). Vice-Président (Dialyse)

Dr Catherine Bonvoisin. Dr Luc Radermacher. Dr Joseph Mbaba

Secrétaire Trésorier Administrateur

Références:

1. Collège de néphrologie, rapport 2020. https://organesdeconcertation.sante.belgique.be/fr/profession/nephrologue

2. Oetjens MT, Luo JZ, Chang A, et al. Electronic health record analysis identifies kidney disease as the leading risk factor for hospitalization in confirmed COVID-19 patients. PLoS One. 2020;15(11):e0242182.

3. Collart F, Mazzoleni L, Baudoux T, et al. Épidémiologie du COVID-19 en Belgique francophone. Nephrol Ther. 2020;16(5) :245-354.

4. Hilbrands LB, Duivenvoorden R, Vart P, et al. COVID-19-related mortality in kidney transplant and dialysis patients: results of the ERACODA collaboration. Nephrol Dial Transplant. 2020;35(11):1973-1983.

5. Georgery H, Devresse A, Scohy A, et al. The second wave of COVID-19 disease in a kidney transplant recipient cohort: a single-center experience in Belgium. Transplantation [in press]

6. Vaccination contre la COVID-19 chez les patients transplantés d’organes solides. https://www.sfndt.org/actualites/vaccination-contre-la-covid-19-chez-les-patients-transplantes-dorganes-solides.

Liste des réunions de 2020

Listing réunion scientifiques virtuelles du GFNB

‐  Lundi 17 mars 2020 :
Premières recommandations du GNFB pour une prise en charge adaptée des patients dialysés face à la pandémie du SARS-Cov2. Prof M Jadoul, Prof J Nortier, Prof JM Krzesinski

‐  Lundi 23 mars 2020 :
COVID19 : Gestion du matériel et Chain supply. Dr G Cornet
Retour de situation d’un centre particulièrement touché par la COVID19. Dr L Mazzoleni Création d’un bulletin Epidémiologique de la COVID19. Dr F Collart

‐  Lundi 30 mars 2020 :
Fiche pharmacologique de l’hydroxychloroquine dans l’IRC. Dr L Radermacher Bulletin Epidémiologique N°1 COVID19 en dialyse. Dr F Collart

‐  Lundi 06 avril 2020 :
Contrôle des portages COVID19 parmi les soignants au CHU Lg. Prof JM Krzesinski Ethique et plan pratique du tri des patients IRC et COVID19. Dr G Cornet, Dr JM Desmet Bulletin Epidémiologique N°2 COVID19 en dialyse. Dr F Collart, Prof M Wissing

‐  Mardi 14 avril 2020 :
Management du patient transplanté atteint par COVID19. Prof D Anglicheau Registre GNFB : comment implémenter les cas COVID19. Dr JM des Grottes Bulletin Epidémiologique N°3 COVID19 en dialyse. Dr F Collart

‐  Lundi 20 avril 2020 :
IRA et COVID19 en USI : prescription de la dialyse. Dr L Radermacher
Isolement des patients COVID19 en dialyse. Dr F Mestrez
Bulletin Epidémiologique N°4 COVID19 en dialyse. Dr F Collart
COVID19 patient R0. Immunité face au COVID19. Aérosolisation du COVID19 et conséquences sur l’utilisation de la climatisation. Mr M Wathelet


Lundi 27 avril 2020 :
Dialyse péritonéale et COVID19. Prof E Goffin
Bulletin Epidémiologique N°5 COVID19 en dialyse. Dr F Collart
Le déconfinement – Questions épidémiologiques. Prof Y Coppieters


Lundi 04 mai 2020 :
Parole à une patiente greffée.
La sérologie Covid sa place et son intérêt. Dr A Scohy
Secondes recommandations pour le management à long terme des IRC en situation COVID.


Lundi 11 mai 2020 :
Bulletin Epidémiologique N°6 COVID19 en dialyse. Dr F Collart
Questions / réponses d’épidémiologie avec le Prof Y Coppierters


Lundi 18 mai 2020 :
Atteintes rénales et anatomopathologie COVID19. Dr S Grosch


Jeudi 11 juin 2020 :
Sérologie COVID19 en dialyse au CHR de Liège. Dr L Radermacher
Epidémiologie et Peer review des abords vasculaires et portage MRSA, VRE, CPE en dialyse.
Dr JM des Grottes, Dr F Collart
Bulletin Epidémiologique N°7 COVID19 en dialyse. Dr F Collart


Assemblée générale du GNFB.
Lundi 03 août 2020 :
COVID19 : vaguelette, vague ou tsunami ? A quoi s’attendre ? Dr L Bodson et Mr M Wathelet


Lundi 24 août 2020 :
Place de l’immunothérapie dans la prise en charge de la COVID19. Prof M Goldman


Jeudi 10 septembre 2020 :
Post-ASN Washington 2019 version Upgrade :
Actualité thérapeutique en IRC/dialyse. Prof M Jadoul
Glomérulopathie : Actualités sur la néphropathie lupique. Dr N Hanset
Révolution thérapeutique dans l’ADPKD : Du diurétique aux métabolites. Dr F Jouret
Jeudi 22 octobre 2020 :
Towards sustainable nephrology. Prof P Blankenstijn
Pour une dialyse plus verte. Dr X Warling


Lundi 26 octobre :
COVID19 : Pro and Con dépistage préventif en dialyse. Dr JM DesmetDr Thomas Baudoux


Mercredi 09 décembre 2020 :
Hyperoxalurie primitive : Comme un vent de révolution. Prof P Cochat
Hyperoxalurie secondaire : Quoi de neuf en 2020. Dr N Demoulin

Bourses attribuées par le GNFB (2021)

Objet

Bourse de formation pour soutenir les assistants en néphrologie et les jeunes néphrologues (depuis ≤ 3 ans) qui souhaitent suivre une formation complémentaire (diplôme inter-universitaire).

Thématique

Les demandes ne seront examinées que si la formation correspond à un des thèmes suivants:

  • Physiopathologie des maladies rénales
  • Anatomopathologie rénale – Maladies rénales génétiques
  • Insuffisance rénale chronique : prévention, progression, complications
  • Insuffisance rénale aigue – soins intensifs
  • Dialyse
  • Transplantation
  • Hypertension Artérielle
  • Epidémiologie des maladies rénales
  • Maladies de systèmes
  • Néphro-gériatrie
  • Lithiase
  • Néphro-oncologie/hématologie
  • Troubles ioniques

Niveau requis

Médecin interniste néphrologue diplômé depuis moins de 3 ans ou assistant en néphrologie.

Montant de la bourse

Prix de l’inscription à la formation (la bourse ne pourra dépasser un montant de 1.250 euros) Aucun frais de déplacement ou de logement ne sera pris en charge.

Conditions de candidature

Candidat

  • Être assistant en néphrologie ou néphrologue diplômé depuis ≤ 3 ans
  • Être membre du Groupement des Néphrologues Francophones de Belgique et à jour de cotisation sur l’année en cours. Les assistants devront en outre être parrainés par un membre du GNFB en ordre de cotisation.
  • S’engager à rédiger un article pratique (ou une synthèse) pour le site sur la thématique choisie à destination de la communauté du GNFB

Site pour s’ inscrire : www.gnfb.be

Dossier

  • Lettre de motivation du candidat.
  • CV du candidat
  • Lettre de parrainage par un membre du GNFB le cas échéant

L’ensemble des documents doit être adressé par e-mail aux deux adresses suivantes :

Date limite de réception des dossiers:

Lundi 04 octobre 2021 à 8h00 :

Les demandes postérieures à cette date ne seront pas examinées.

Nous analyserons les demandes 1 fois par mois. Dix bourses seront allouées annuellement.


Docteur Jean-Marc Desmet, président du GNFB

Docteur Catherine Bonvoisin, secrétaire du GNFB

Docteur Thomas Baudoux, vice-président du GNFB, commission du registre

Docteur Arnaud Devresse, vice-président du GNFB

Docteur Luc Radermacher, trésorier du GNFB

Docteur Joseph Mbaba, administrateur GNFB, commission du registre

Les candidats seront informés par mail de la décision finale.