Résumé :

La surcharge hydrique est une complication fréquente chez les patients atteints d’IRC, en particulier les patients souffrant d’insuffisance rénale, une population à très haut risque d’œdème pulmonaire. 

L’échographie pulmonaire est maintenant une technique bien validée qui permet des estimations fiables de l’eau pulmonaire dans la pratique clinique. 

Plusieurs études chez des patients insuffisants rénaux ont documenté une prévalence élevée de congestion pulmonaire asymptomatique de degré modéré à sévère dans cette population, et cette altération n’était que faiblement liée à l’excès de liquide mesuré par spectroscopie de bioimpédance. 

De plus, dans ces études, la congestion pulmonaire était corrélée de manière dose-dépendante avec le risque de décès. 

Dans l’essai Lung Water by Ultra-Sound Guided Treatment to Prevent Death and Cardiovascular Complications in High Risk Kidney Failure Patients with Cardiomyopathy (LUST), une stratégie de traitement guidée par ultrasons pulmonaires a soulagé en toute sécurité la congestion pulmonaire, mais n’a pas réussi à réduire de manière significative le risque du end point combiné comprenant la mort, l’infarctus du myocarde non mortel et l’insuffisance cardiaque décompensée. 

Cependant, conformément à trois essais chez des patients souffrant d’insuffisance cardiaque, une analyse post hoc de l’essai LUST a montré que l’utilisation de l’échographie pulmonaire réduit le risque d’épisodes répétés d’insuffisance cardiaque aiguë et d’événements cardiovasculaires répétés. 

Compte tenu du risque cardiovasculaire élevé d’œdème pulmonaire chez les patients atteints d’IRC en prédialyse, définir l’épidémiologie de la congestion pulmonaire dans cette population est une priorité de santé publique. 

Des essais spécifiques dans cette population et des essais supplémentaires chez des patients insuffisants rénaux permettront d’établir si le ciblage de la congestion pulmonaire à une phase asymptomatique peut améliorer le pronostic cardiovasculaire sévère des patients en prédialyse et des patients sous dialyse.

lien vers l’article complet : ICI

Mots clés : artères ; artériosclérose; pression artérielle; cardiovasculaire; maladie cardiovasculaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*